• P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)

     

    P.4 (Bleach)


    votre commentaire
  • Avant de compter 42 tomes à son actif (un chiffre qui sera amené à évolué dès le mois prochain), Tite Kubo le chef d’orchestre de ce récit a commencé par publier un one-shot dans le Akamaru Jump. Pour préparer son travail, il imagine déjà une histoire plaçant les Shinigami au coeur de l’action. Initialement, Rukia aurait dû manier une faux (image qu’on retrouve d’ailleurs plus tard dans les OAVs avec Dark Rukia) et les autres personnages se battaient avec des armes à feu. Ce brouillon avait pour nom « Snipe » en référence aux flingues manipulés à tour de bras par nos héros. Peu de temps après, Tite Kubo privilégia l’utilisation d’épée rendant caduc ce premier titre.

     

    Comme le récit concernait les Shinigami, Tite Kubo envisagea d’appeler son manga « Black » en référence à la couleur que revêtent ces guides spirituelles. Voulant prendre à contrepied la facilité, il finit par appeler son manga « Bleach » (Blanchi, décoloré), évoquant le blanc, par opposition au « Black » envisagé pendant un temps. 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique